Gambling Publishing  |  Journal des Casinos  |  Pages Casinos  |  Voyage à Las Vegas



La Librairie des casinos

"Spéculation et jeux de hasard"
de Reuven et Gabrielle Brenner
Spéculation et jeux de hasard retrace la longue histoire d'un sujet controversé. Le livre ne permet pas seulement de mieux comprendre la "passion du jeu" à notre époque, il étudie également la nature de l'homme et les structures de la société. Les auteurs croient que l'image négative projetée par les spéculateurs et les parieurs trouve son explication dans des craintes et des préjugés ancestraux. Il fut un temps où le tirage au sort était le symbole d'un lien avec les puissances divines : c'était donc une faute d'y avoir recours en vue d'un profit personnel ou pour s'amuser. A d'autres époques, les jeux de hasard furent interdits par paternalisme ou par volonté de préserver le statu quo. A d'autres époques encore, la condamnation de la spéculation et des jeux de hasard a caché des intérêts personnels : certaines personnes craignaient d'être moins prospères si les gens préféraient consacrer leur temps et leur argent au jeu plutôt qu'à des loisirs traditionnels. Aux Etats-Unis et dans d'autres pays, l'interdiction des jeux de hasard a pavé la voie au crime organisé. En retour, il fallut légiférer pour contrôler le taux de criminalité, mais sans qu'on sache si c'était le jeu en soi ou le fait de l'interdire qui encourageait le crime. La deuxième raison paraît plus vraisemblable. Les juristes ont souvent confondu spéculation et jeux de hasard. A tort, certains ont pensé que les lois contre les jeux de hasard interdisaient aussi l'assurance et les contrats à terme. Aux Etats-Unis et en Angleterre, une des conséquences de toute cette confusion a été l'ambiguïté croissance des lois qui ont réglementé les paris et les jeux de hasard au cours de ce siècle. Cette ambiguïté a fait dire à certains juges : "Il faut faire quelque chose à ce sujet, pourtant on n'a rien fait et on ne fera rien. C'est un gâchis total et tout le monde a peur d'y toucher." Les auteurs font à cet égard quelques recommandations : abolir les restrictions sur l'industrie du jeu, réduire le rôle de l'Etat en matière de loteries et établir certaines distinctions légales qui permettront de venir en aide à l'infime pourcentage de joueurs compulsifs.

Editeur : PUF
Date de parution : août 2000



ANNONCEURS
Nos tarifs





 

Évènements







Partenaires media

Bourse






 

 

 

*Si vous cochez la case Connexion automatique, un cookie sera déposé sur votre ordinateur afin que vous soyez automatiquement reconnu. A chacune de vos visites, sa date de fin d'activité sera repoussée de 10 jours